Au cours de l’année suivant la réception des travaux, des problèmes apparaissent. Que faire ?

Vous avez construit une maison ou avez fait des rénovations dans votre propriété. Vous avez bien sûr fait une souscription d’assurance dommage ouvrage obligatoire. Mais, au bout de quelques temps, des problèmes surviennent. Vous vous demandez ce que vous pouvez faire dans ce cas. Il est temps de connaitre les différentes procédures suivant la nature des dégâts constatés.

Des dégâts de petite envergure suivant l’achèvement des travaux

Si l’apparition des désordres et malfaçons surviennent au cours de l’année de la réception des travaux, alors cela entre dans la garantie de parfait achèvement d’un délai d’une année. Alors, la prise en charge des éventuelles réparations revient au bâtisseur. Il peut s’agir d’un mal fonctionnement des équipements électriques comme les prises, des portes mal confectionnées, des peintures qui ne répondent pas au besoin du propriétaire ou même des carrelages en morceaux.

Si le constructeur ne prend pas ses responsabilités par rapport aux dommages, vous avez le droit de faire appel à la justice pour réclamer des indemnisations. Dans ce cas, vous pouvez faire appel à un autre prestataire pour réparer les dommages. Dans ce cas, vous devez vous souscrire à nouveau à une assurance de dommage ouvrages. Pour plus d’informations sur ce système, cliquez ici.

Des malfaçons constatées au niveau des gros œuvres

Avant le début du chantier, vous aviez fait une souscription à une assurance dommage ouvrages. Elle prend effet dès votre inscription et s’achève avec la garantie décennale de la construction. Sa couverture touche les problèmes liés au grand œuvre de la construction. Cela peut compromettre gravement la solidité de l’ouvrage.

Différentes fissures au sein des murs porteurs peuvent survenir. Mais également des problèmes au niveau de la charpente ou des affaissements au niveau des dalles. Dès la perception de ces soucis, vous pouvez appeler un huissier pour les constater. Puis votre assureur se chargera de vous proposer des indemnités après que des contre analyse avec leurs experts ont été constatés.

Des problèmes constatés au niveau des équipements du logement

Si vous constatez des problèmes au niveau des équipements de l’habitation, dans ce cas, c’est la garantie biennale souscrite par le bâtisseur qui intervienne. D’une validité de deux ans, elle prend effet dès la réception des travaux.

Sa couverture concerne les divers équipements que vous pouvez démonter et dissocier de la maison. Cela concerne par exemple les problèmes de plomberie, des interphones ou autres. Dans ce cas, vous devez mettre au courant le bâtisseur pour remplacer éventuellement les équipements défectueux. S’il ne réagit pas, alors vous pouvez faire appel à une juridiction compétente pour saisir l’affaire.

Que faire si des malfaçons sont constatées lors de la réception ?
Que faire si des désordres apparaissent en cours de construction ?