L’assurance dommages ouvrage joue-t-elle si l’entrepreneur abandonne le chantier ?

Avant de donner l’approbation de construire à un entrepreneur, assurez-vous que les garanties ont été souscrit comme l’assurance dommages ouvrage. En effet, en cas de préjudice ou de sinistre sur les travaux, il vous permettra d’être remboursé des travaux engendrés. De multiples questions liées à cette assurance sont souvent posées comme pour le cas d’abandon de chantier.

L’assurance dommages ouvrage : De quoi s’agit-il ?

Une assurance dommage ouvrage est une garantie obligatoire à souscrire avant le début des travaux. Il est, en effet obligatoire parce qu’il vous permet de bénéficier d’une bonne protection au cours et à la fin du chantier. Il intervient en cas de dommage à l’issue du délai de la réception définitive de la construction. Ainsi, des remboursements suite aux réparations occasionnées par les désagréments sont effectués. Celui-ci diffère de la garantie décennale et s’achève après le délai d’expiration de la garantie de bonne exécution des travaux. Elle couvre également les risques durant la garantie décennale. Lorsque vous constatez ces risques, vous devez l’informer avec un recommandé aux assureurs dans les cinq jours suivant votre constat. Vous pouvez souscrire votre assurance sur dommage-ouvrage.com/.

Abandon de chantier : est-il couvert par l’assurance dommage ouvrage

Il faut savoir que la couverture assurance dommage ouvrage joue après la réception définitive de la construction soit à l’expiration de son délai. Cependant, il ne garantit pas l’achèvement des travaux en cas d’abandon de chantier par l’entrepreneur. En effet, la couverture prend en charge toutes les réparations qui peuvent affaiblir la construction. D’ailleurs, même si la réception n’est pas encore proclamée, cette assurance peut jouer uniquement dans ce sens. Après avoir abandonné le chantier, l’entrepreneur doit recevoir une lettre de mise en demeure pour reprendre le chantier. Si aucune réponse n’est donnée, vous pouvez porter l’affaire au tribunal ou faire jouer une garantie bancaire. À l‘issue d’une décision judiciaire, la résiliation du contrat entre le maître d’ouvrage et l’exécutant peut avoir lieu.

Les risques couverts par la garantie dommage ouvrage

Cette protection joue alors pour les dégâts survenus en fin de chantier, c’est-à-dire après la réception des travaux. Si la solidité de l’ouvrage est compromise pouvant avoir une mauvaise conséquence sur la réception finale, la garantie dommage ouvrage couvrent les réparations. Ces malfaçons peuvent être des fissures assez conséquentes, des déformations sur les ouvrages comme l’affaissement du plafond. Cela peut également être un effondrement de la toiture, un glissement de terrain ou des canalisations défectueuses. Tout ce qui porte atteinte à la stabilité de l’ouvrage est alors financé et couvert par cette assurance dommage ouvrage.

Au cours de l’année suivant la réception des travaux, des problèmes apparaissent. Que faire ?
Que faire si des malfaçons sont constatées lors de la réception ?